Daniel resta en Argentine jusqu’en 1966, année où il revint à Ségovie. Un temps durant il essaya en vain de réouvrir l’atelier et l’école. Téodora meurt en 1976. Pour cause de problèmes internes le musée ferme vers les années 80. (partition de l’héritage, réformes nécessaires à la conservation de l’édifice, catalogage et restauration des pièces...) Il ne rouvrira que en 1992, offrant au public une collection tres réduite de pièces de céramique.
     Heureusement, presque toutes les parts des héritiers furent acquises par une seule personne: Eleuterio Laguna Martin en compagnie de son épouse Juanita, dans l’intention de les inclure dans une fondation Future. Cette collection merveilleusement préservée, cataloguée, restaurée, étudiée et complétee par l’achat de pièces provenant des ateliers de la Moncloa et de l’époque des Vargas, est la plus complète démonstration de la production artistique de la famille.
       Vers les années 80, Daniel obtint un poste de professeur de céramique dans l’école des Arts et Métiers, «Casa de los Picos» de Ségovie. Il monte son atelier sur le chemin de l’Alcazar, Place de la Merced où il travaille, aidé de sa femme, Danielle Khoyan Tondu. A partir de 1990, son fils Juan Daniel y commence sa formation. Daniel de caractère tres semblabe à celui de son grand’père, direct et jovial meurt en 2000.

    Pour l’heure, l’atelier continue avec son fils, Jean Daniel Zuloaga Khoyan.

                Daniel Zuloaga Olalla (1968-2000)
Jean Daniel Zuloaga Khoyan décorant une céramique.
Danielle Khoyan et Daniel Zuloaga Olalla aux “Les Metiers D´Arts”.
Daniel Zuloaga Boneta 1852-1921
Les Enfants de Daniel ZUloaga 1921-1968
Daniel Zuloaga Olalla 1968-2000
Céramique Zuloaga Segovie
Lien à mon PortfolioWeb
Español
English
Français